Conséquences

Certaines substances qui aident les humains à se soigner portent atteinte à d’autres formes de vie. Les effets néfastes des médicaments sur de nombreux organismes ont été prouvés. Certains antibiotiques sont extrêmement stables et s’accumulent dans le sol. Ils sont alors absorbés par les végétaux et entrent dans la chaîne alimentaire. Les cultures fertilisées avec du fumier et du lisier sont particulièrement concernées. Les aliments d’origine végétale peuvent donc également contenir des résidus d’antibiotiques. Cette forte présence d’antibiotiques dans l’environnement crée une résistance chez les bactéries: elles s’adaptent et les antibiotiques n’ont plus d’effet sur elles. Les agents pathogènes résistants peuvent compliquer, voire empêcher le traitement d’une infection. Ces évolutions auront de sérieuses conséquences sur les futurs soins de santé.

Ce qui nous soigne peut nuire à d’autres

Chez la truite et d’autres poissons, les médicaments ou les substances hormono-actives comme celles que l’on trouve dans les pilules contraceptives endommagent les organes internes, entraînent la féminisation et la stérilité des mâles ou suscitent des changements de comportement.

On observe également une évolution des populations, des troubles du développement ou la mort d’œufs et de larves au sein des bactéries du sol, des algues, des insectes et des grenouilles. Même les gros oiseaux présentent des réactions impressionnantes aux médicaments introduits dans l’environnement. Le diclofénac, un anti-inflammatoire, entraîne par exemple une insuffisance rénale chez le vautour chaugoun. L’apport de ce principe actif dans le milieu naturel a contribué à un déclin massif de la population de vautours. Il est donc nécessaire et souhaitable de réduire la quantité de médicaments que nous rejetons dans l’environnement.

Privilégier les solutions respectueuses de l’environnement

Pour permettre aux médecins de prescrire des produits plus respectueux de l’environnement, la Suède a créé un portail d’information et de classification écologique des médicaments. Espérons qu’une initiative de ce type verra bientôt le jour dans notre pays.