Conseils et astuces

Les médicaments nous aident à soulager les douleurs et à traiter les maladies. Ils jouent même un rôle vital pour de nombreuses personnes. S’il n’est pas question de nous en passer, nous pouvons contribuer à réduire leur impact nocif sur l’environnement. Voici quelques conseils simples pour y parvenir.

Abgelaufene Medikamente

Éliminer correctement les médicaments

Une élimination appropriée est le moyen le plus simple de réduire les résidus de principes actifs dans l’environnement. La notice du médicament explique généralement comment s’en débarrasser correctement. La règle de base est qu’aucun médicament ne doit arriver dans les eaux usées.

Jamais dans les toilettes ou le lavabo

Rapportez vos médicaments à la pharmacie

  • Le mieux est de rapporter les médicaments périmés ou inutilisés dans une pharmacie ou une droguerie. Même si les points de vente ne sont pas tenus de reprendre les produits, beaucoup proposent de le faire. Les substances actives sont ensuite éliminées dans les règles.
  • Vous pouvez également déposer gratuitement vos médicaments dans les points de collecte de déchets dangereux. Pour localiser le centre de collecte de produits chimiques le plus proche de chez vous, consultez la carte des points de recyclage.
  • La plupart des médicaments collectés sont finalement incinérés. Par conséquent, il pourrait sembler logique de les jeter directement dans les ordures ménagères. Ce n’est toutefois pas autorisé à proprement parler. En outre, les médicaments sous forme liquide peuvent s’écouler lors de la collecte des déchets et s’infiltrer dans l’environnement. Et les seringues emballées dans des sacs poubelles présentent un risque de blessure.

N’achetez que le nécessaire

Mensch wandert entlang eines Bergsees

Réduire l’utilisation

Si un médicament améliore votre santé ou votre bien-être, ne l’abandonnez pas. En revanche, il existe des moyens d’éviter de disperser davantage de principes actifs dans le milieu naturel.

Prévenez le recours aux médicaments

  • Un mode de vie sain réduit le besoin de prendre des médicaments. Bien entendu, c’est une attitude que l’on adopte d’abord pour soi. Mais le sentiment de faire aussi du bien à l’environnement peut apporter une motivation supplémentaire.
  • Notre sens du devoir nous pousse à aller au travail même quand nous sommes malades. Après tout, ce n’est pas un rhume qui nous empêchera de nous asseoir à notre bureau. Si cette démarche part d’une bonne intention, elle n’est pas forcément judicieuse si nous contaminons nos collègues. En restant à la maison, nous protégeons notre environnement de la contagion et limitons la consommation générale de médicaments.
  • Une grande partie des médicaments est administrée aux animaux. L’élevage intensif, en particulier, en consomme beaucoup – et en rejette également beaucoup dans l’environnement. L’agriculture biologique offre de meilleures conditions d’élevage, plus adaptées aux espèces, qui réduisent de ce fait le besoin de médicaments. Mieux vaut donc acheter des produits d’origine animale de qualité bio.

Privilégiez si possible les médicaments à base de plantes